Participation au défi

27 écoles (15 maternelles et 12 élémentaires), sélectionnées par la Ville de Lyon, ont participé à cette première édition le jeudi 2 juin 2022.

En moyenne, presque deux tiers des élèves des 129 classes ont participé. Au total, près de 2000 enfants sont venus en classe à vélo ou en trottinette ! À noter la belle performance de l’école élémentaire Léon Jouhaux (Lyon 3e), où 92 % des élèves ont participé !

L’événement ne se veut pas un concours entre écoles, cependant un label est attribué aux écoles. 16 écoles vont recevoir un label 3 roues correspondant à plus de 60% de participation, et 8 écoles un label 2 roues, pour un taux de participation entre 30 et 60%.

Un événement apprécié par une grande majorité d’élèves, pour lesquels le déplacement en ville à vélo ou en trottinette reste une aventure. Cette première expérimentation aura permis de nombreux enseignements pour renforcer la mobilité active des enfants sur engins roulants. Nous tenons à remercier tous les participants, et en particulier les enseignant·es qui ont joué le jeu du Défi !

Vélos dans la cour du groupe scolaire Philibert Delorme

Premiers résultats de l’enquête

Une enquête, ayant déjà plus de 500 réponses, est en cours auprès des familles sur leurs pratiques de mobilité.

Près de 50% des parents choisiraient le vélo pour « se déplacer, dans l’idéal, avec [leur enfant] vers ses différentes activités ».

Trois freins principaux se dégagent : des rues pas assez favorables au vélo, les faibles compétences des enfants à vélo, ou encore le manque d’aisance des parents pour encadrer leur enfant en circulation.

Un quart des parents citent le manque de stationnement sécurisé, et un parent sur 6 le besoin d’atelier d’auto-réparation. Les parents sont 57% à estimer leur enfant « très à l’aise à vélo ». Un taux qui monte à 70% chez les élèves de cycle 3 (CM1 ou CM2), notamment grâce au cycle vélo de la Ville de Lyon dont ils bénéficient.

Parmi les répondants, 8 élèves sur 10 auraient un vélo en état de rouler. Seul 1 élève sur 20 n’en aurait pas. En revanche, la moitié des foyers ne possède pas un vélo par adulte, et plus d’un quart aucun.

Cette enquête a davantage suscité l’intérêt des parents se déplaçant à vélo vers leur travail (30% des répondants), mais 28% déclarent se rendre à leur travail en voiture, 22% en transports en commun.

Parmi les enfants concernés, seul 1 sur 20 se rend principalement à son établissement scolaire à draisienne ou à vélo, et autant sont transportés par le vélo de leurs parents.

L’usage du vélo par les enfants comme moyen de déplacement en ville reste très minoritaire. Elle concerne moins d’un quart des élèves de CM1 ou de CM2.

Les parents des classes participantes ont jusqu’au 20 juin pour répondre à l’enquête. Le plus grand nombre de réponses permettra d’affiner les conclusions sur les mesures à favoriser pour encourage la mobilité vélo des enfants.

Vous êtes parent ? N’oubliez pas de répondre à l’enquête !